Joseph Vernet
Collège
Avignon
 

Les cahiers de Vernet 1

L’incroyable aventure du chat Chico - Conte commun 6B

mardi 6 janvier 2015, par MIRALLES Yann

Conte écrit de manière collaborative, avec les élèves d’ATP de 6B (en novembre et décembre 2014) : Nell, Meddy, Khadija, Nora, Iyad, Chris, Léa H., Basma, Swan, Thomas, Nawell.

L’INCROYABLE AVENTURE DU CHAT CHICO

par Nell – Meddy – Khadija – Nora – Iyad – Chris – Léa H. - Basma – Swan – Thomas – Nawell.

Il était une fois un chat qui s’appelait Chico. Il vivait heureux avec son maître. Il aimait se promener à Central Parc, manger les hamburgers que son maître lui préparait et dormir toute la journée. C’est pourquoi il avait tendance à prendre du poids. Il était roux, blanc et noir ; il avait des yeux bleus et des oreilles de lapin. Il faut dire une chose importante, c’est qu’il savait parler. C’est pourquoi son maître et lui étaient les meilleurs amis du monde, et ils avaient souvent de longues discussions ensemble. Son maître lui dit donc un jour : « Chico, va faire du sport. Tu es tellement gros que je ne te reconnais plus ! ».
Chico se décida donc à aller faire du sport. Mais en route, il vit un hamburger géant dans un restaurant. Chico ne put pas résister : il voulait le dévorer ! Mais tout à coup, c’est le hamburger géant qui ouvrit sa gueule et avala le pauvre Chico. Cet hamburger était malin : il savait que Chico aimait trop manger, et il l’occupait en le laissant déguster son estomac (c’est-à-dire une feuille de salade, une tranche de tomate et un morceau de fromage). Mais il alla recracher le chat dans la cage d’une fourrière, car il voulait se venger de l’animal qui avait mangé tous ses frères hamburgers.
Chico se sentait mal : c’était la première fois qu’il se retrouvait seul sans son maître...et sans nourriture ! Il se mit à pleurer lorsqu’il vit un vieil hamster avec un chapeau de sorcier. Il n’en croyait pas ses yeux. Celui-ci lui proposa son aide. Il fit apparaître une clef et Chico put s’enfuir.
En sortant de la fourrière, Chico rencontra un chat de gouttière qui avait une cicatrice à l’œil droit, et son œil gauche, orange, était très sensible à la lumière. Ce dernier voulait être l’ami de Chico, mais il avait été envoyé par le hamburger géant pour se venger de lui et le tuer.
Chico accepta tout de suite cette amitié. Mais il s’aperçut que le chat avait un sourire vicieux et qu’il commençait à sortir ses griffes et s’approcher dangereusement de lui. Chico fit un bond gigantesque ; il rebondit sur son ventre et réussit à s’enfuir. Le mauvais chat le poursuivit et Chico se faufila dans un magasin d’électro-ménager, où il sa cacha dans une machine à laver.
En arrivant à son tour dans le magasin, le chat mauvais fouina dans tous les rayons et soudain, son regard fut attiré par un écran plat. A l’écran, il y avait un film d’horreur ; comme le chat voyait mal, il crut que c’était la réalité et qu’un homme le menaçait avec une tronçonneuse. Il eut si peur qu’il prit ses jambes à son cou.
Au bout d’un moment, Chico sortit de la machine et vit que son adversaire n’était plus là. Il décida de rentrer chez lui.
En arrivant à la maison, il raconta toute l’histoire à son maître. Il décida de perdre du poids, mais en ne s’éloignant plus de chez lui. Son maître lui offrit alors un tapis roulant pour faire son footing quotidien.

 
Collège Joseph Vernet – 34, rue Joseph Vernet - 84000 Avignon – Responsable de publication : MME Catherine MARRET
Dernière mise à jour : lundi 25 mai 2020 – Tous droits réservés © 2008-2020, Académie d'Aix-Marseille