Joseph Vernet
Collège
Avignon
 

Les carnets de Vernet 2

Scapino, le lapin qui volait - Conte commun 6A

lundi 19 janvier 2015, par MIRALLES Yann

SCAPINO, LE LAPIN QUI VOLAIT par Yasmine, Sabah, Allan, Léonard, Marius, Farès, Wassim, Mohamed + Dylan (guest).

Il était une fois un lapin nommé Scapino qui avait le don de voler avec ses oreilles, mais il n’avait pas encore découvert ce pouvoir. Un jour, il alla chez son ami Alyassa Léofawady Mamo, un lapin magicien qui pouvait faire sortir des carottes magiques de son chapeau. Il en donna une à Scapino, et celui-ci eut une envie irrépressible de se gratter les oreilles. Tout à coup, ses oreilles bougeant, il commença à décoller du sol. Il eut une grande peur, mais ensuite il s’y habitua et éprouva un sentiment de joie à l’idée de voler.
Mais soudain, il vit des chasseurs, qui le repérèrent dans le ciel et qui, croyant que c’était un gros gibier, se mirent à lui tirer dessus. Il arriva à esquiver les balles tant bien que mal, mais il commença à fatiguer et à piquer du nez. Il amortit sa chute grâce à un arbre, et, une fois à terre, il alla vite chez son ami magicien. Celui-ci essaya de sortir une nouvelle carotte magique de son chapeau...mais en vain. Son pouvoir s’était affaibli ! Il dit alors à Scapino : « Mon ami, si tu veux continuer à voler, il te faut des carottes magiques...et je n’en ai plus ! La seule solution, c’est d’aller en chercher à Carotte-Ville, qui se trouve à des milliers de kilomètres d’ici... Prends cette fleur, elle pourra t’aider ! »
Scapino ne savait pas quoi penser. Mais il prit la fleur dans ses mains. Tout à coup, elle tournoya sur elle-même et lui cria : « accroche-toi à mes racines ! » Il creusa un peu, attrapa une racine et brusquement il plongea dans la terre et entama un voyage de quelques minutes à une vitesse incroyable, sous la terre.
La fleur et Scapino tombèrent sur un terrier de renard. Le renard ne voulait pas le laisser passer et il voulait dévorer le pauvre lapin car il avait très faim. Heureusement, la fleur déploya ses racines et lia les pattes du renard, qui se retrouva tout penaud.
Les deux continuèrent leur voyage et ils arrivèrent à Carotte-Ville. Scapino vit le champ de carottes magiques qu’il espérait tant retrouver. Mais un terrible vautour était chargé de protéger ce champ. Il fondit sur la fleur, qui cria à Scapino : « Bonne chance, mon ami ! Continue ta route ! Le temps que je distrais le vautour, tu pourras t’enfuir ! »
Il restait un seul problème : les propriétaires veillaient sur leurs carottes. Alors, Scapino creusa un terrier et, en passant sous les propriétaires, il arriva aux carottes, dont il remplit un plein panier. Il en mangea une et commença à voler. Une fois arrivé à une bonne hauteur du sol, il cria aux propriétaires : « Je vous rends vos carottes, si vous libérez ma fleur ! »
Ceux-ci acceptèrent le marché, et Scapino put voler jusqu’à la maison de son ami Alyassa Léofawady Mamo, en portant la fleur à l’oreille.
Comme il était malin, Scapino avait réussi à cacher quelques carottes dans les racines de la fleur. Grâce à elles, son ami magicien put retrouver son pouvoir : chaque fois qu’il en mettait une dans son chapeau, il en sortait deux.
Quant à Scapino, il put ainsi voler à loisir : il aimait tant être le seul lapin au monde à pouvoir voler !

 
Collège Joseph Vernet – 34, rue Joseph Vernet - 84000 Avignon – Responsable de publication : MME Catherine MARRET
Dernière mise à jour : lundi 25 mai 2020 – Tous droits réservés © 2008-2020, Académie d'Aix-Marseille